Germicopa / Recherche / Comment ça marche

Comment ça marche

 

 

L'évolution depuis 20 ans

Les modes de production, d'exploitation et de consommation de la pomme de terre se sont considérablement étendus et diversifiés au cours des deux dernières décennies qui ont vu la production des pays dits « émergents » dépasser celle des pays « développés » ainsi que les critères qualitatifs prévaloir sur les critères quantitatifs auprès des transformateurs et des consommateurs.

 

Ensemble !

Les principaux collecteurs ou négociants partenaires sont régulièrement invités pour des visites personnalisées de découverte du matériel hybride avant soumission aux inscriptions officielles, permettant ainsi de confronter leurs attentes en matière d'innovation variétale aux réponses proposées par les chercheurs.

 

Les essais sur sites

Une grande importance est donnée aux essais agronomiques qui sont mis en place chez des agriculteurs reconnus pour leur motivation et leur compétence dans la conduite de la culture. Ils reflètent une part significative de la diversité des environnements réels de la production et sont les lieux d'échanges directs entre chercheurs, commerciaux et producteurs qui s'y rencontrent lors des récoltes.

 

Le Comité de Développement

Un Comité de Développement, présidé par la Direction Générale, réunit chaque année les services Commercial & Marketing, Logistique & Production et Recherche & Développement, pour une mise en commun des retours d'informations sur l'évolution des marchés, les performances des variétés récemment développées et des clones élites proposés à l'inscription au Catalogue communautaire. Les objectifs et les résultats y sont régulièrement révisés et validés.

 

 

10 + 2 = 12 ans

Les moyens et les méthodes utilisés pour réaliser ces objectifs sont déterminés et mis en œuvre par l'équipe R&D à travers les processus  « Gestion des ressources génétiques »,  « Etablissement des idéotypes »,   « Création » et  « Evaluation et Sélection ». La durée totale d'un cycle complet est de 9 à 10 ans, suivi de 2 années d'expérimentations officielles avant l'inscription au Catalogue communautaire, validation finale autorisant la mise en marché.

 

 

Les nouveaux enjeux

La recherche publique en Europe se développe aujourd'hui très en amont dans l'acquisition de connaissances sur lesquelles la création variétale doit s'appuyer. Les chercheurs de la R&D se sont intégrés à la communauté scientifique et participent régulièrement à des programmes nationaux ou internationaux pour s'informer, se former et interagir avec ces recherches. Cette veille scientifique et technique permanente leur permet d'apprécier la pertinence des nouvelles technologies et de détecter les thématiques émergentes, notamment dans les domaines de la biotechnologie moderne (OGM, Marqueurs ADN,...) et de la santé des plantes (parasites émergents, SDN...), déterminantes pour faire évoluer les objectifs, renforcer l'efficacité des méthodes mises en œuvre et sensibiliser l'ensemble de l'entreprise à de nouveaux enjeux (veille).


Germicopa est membre de l'Association des Créateurs de Variétés Nouvelles de Pomme de Terre (ACVNPT). Celle-ci a passé une convention cadre avec l'INRA traitant des collaborations scientifiques et des ressources génétiques en France. Germicopa a également signé des contrats de licence avec les universités américaines de Cornell (New-York) et de Madison (Wisconsin) et développe quelques unes de leurs variétés en Europe.

 

L'équipe R&D de Germicopa

L'équipe R&D actuelle est composée d'ingénieurs et de techniciens qui ont tous plus de 20 ans d'ancienneté. ils constituent aujourd'hui une équipe d'experts reconnus, aux domaines de compétences complémentaires
Les 2 chercheurs sont membres d'associations internationales de recherches (EAPR, PAA) qui regroupent toutes les disciplines concernant la pomme de terre, ainsi que d'associations françaises dans les domaines de la phytopathologie (ANP, SFP) et de l'amélioration des plantes (ASF).

 

Notre station de recherche

La station de recherche rénovée en 2010 est établie à Châteauneuf-du-Faou, en Finistère, dans un environnement naturel préservé favorable à une production de plant de pomme de terre de haute qualité sanitaire, condition indispensable pour maîtriser une gestion dynamique des ressources génétiques (7 à 8 hectares) et l'expérimentation agronomique au champ (2 à 3 hectares), deux processus essentiels de la création variétale.


Chaque année 1 500 croisements sont réalisés et 70 000 graines sont semées. Un laboratoire spécifique est dédié aux évaluations culinaires et technologiques. Un deuxième laboratoire est utilisé pour multiplier et conserver à l'abri des pressions parasitaires, par culture in vitro, une collection génétique de quelques 500 clones élites et cultivars de diverses origines. Il est également utilisé pour isoler, maintenir et reproduire les souches de pathogènes utilisées pour la recherche des résistances génétiques.

 

 

Mentions légales